FESTIVAL DE MUSIQUE & PROJECTIONS AUDIOVISUELLES
SECONDE ÉDITION • PÉRIGORD NOIR • 2017

hydraphonies
Sarlat
Mercredi 5 juillet
SARLAT , CATHÉDRALE SAINT-SACERDOS • 21H
Hypersoleils • Jean Benoit Dunckel & Jacques Perconte site web
Jozef Van Wissem site web
Saint-Cyprien (24)
Vendredi 7 Juillet
ÉGLISE DE SAINT-CYPRIEN • 21h
Saåad écouter
BAR CHAI MALO, SAINT-CYPRIEN • 22H
Ortie 38 facebook

Tarifs

La soirée du 5 juillet 15 € / 14 € réduit Acheter
La soirée du 7 juillet 7 € / 6 € réduit Acheter
Les deux soirs 20 € Acheter

Les artistes

Hypersoleils • Jean Benoit Dunckel & Jacques Perconte

hypersoleils sur scène

Film & music experience

Le musicien Jean-Benoît Dunckel, moitié du groupe AIR, et le cinéaste Jacques Perconte, grand artiste des couleurs et des paysages, collaborateur de Jeff Mills ont créé pour F.A.M.E. (Gaité Lyrique) en 2015 un dialogue situé quelque part entre improvisation et course-poursuite. Perconte a filmé amoureusement la Normandie : le ciel, les forêts, les clairières, les herbes, les vagues, qu’il s’ingénie ensuite à compresser de sa palette numérique pour mieux en saisir le suc. Lors de cette performance inédite, l’hyperréalisme fait place à un impressionnisme tout terrain.

Les pixels fondent peu à peu jusqu’à couler sur le grand écran, tandis que la musique de Dunckel, très marquée par les envolées krautrock des années 70, désaccorde en direct ces images d’un nouveau genre. Le bocage normand mue en une matière nouvelle, de laquelle mille soleils s’élèvent puis nous éblouissent…

Jean-Benoît Dunckel, synthétiseurs

Jacques Perconte, compressions dansantes de données vidéo

Jozef Van Wissem

photo de Van Wissem

Jozef Van Wissem est un compositeur minimaliste dont l’ultime mission est de « sortir le luth du musée et l’intégrer à la musique d’aujourd’hui ». Depuis plus de 10 ans, Van Wissem multiplie les albums et collaborations autour du luth, et a notamment travaillé avec Jim Jarmusch, sur des enregistrements comme sur les films du réalisateur. Il a notamment été sacré à Cannes pour la meilleure bande originale qu’il a écrite pour le film de ce dernier, Only Lovers Left Alive. Par ailleurs, il a répondu à des commandes provenant du monde du jeu vidéo (Les Sims Medieval), de l’art contemporain (la National Gallery, à Londres) et sort des albums en solo régulièrement sur des labels cotés (Consouling Sounds, Sacred Bones, Important, ATP…).

Saåad

photo du groupe

En juin 2015, les festivals toulousains Toulouse les Orgues et Les Siestes Électroniques invitent Saåad à créer une pièce de concert autour des sons de l’orgue Puget de l’église Notre Dame de La Dalbade. Durant deux jours, le duo expérimente avec et autour de cet instrument unique pour donner vie à la création Verdaillon, publiée deux ans plus tard sous la forme d’un album par le label parisien In Paradisum.

Seulement sept ans au compteur du duo toulousain et quel parcours ! Après différents projets rock, Romain Barbot fonde durant les derniers jours de 2009 un projet tout entier consacré à la vibration et ses abîmes. Il est rejoint en 2011 par Greg Buffier, d’abord pour donner vie au projet en concert, et finalement former le binôme que nous connaissons aujourd’hui. Depuis, il ne passe pas un mois sans que nous soyons abreuvés des multiples et intrigants projets du duo, puisant dans les esthétiques des musiques électroniques sombres et arythmiques (drone, ambient, field recording, noise…) un vocabulaire riche au service d’expérimentations toujours plus audacieuses.

Hydraphonies invite Saåad à se produire dans un lieu sacré sur un instrument chargé d’histoire pour continuer leur recherche patrimoniale et donner suite à leurs précédents travaux.

Ortie 38

Visuel d'illustration

Ortie 38 est un duo périgourdin de musique expérimentale post rock /noise / circuit bending, liant des accords de guitares électriques bouclés et des sonorités étranges issues de jouets électroniques courts circuités. Le duo ne juge pas nécessaire de mettre des barrière entre différentes disciplines afin de présenter un propos le plus complet possible tant visuel que sonore - en effet, l’un est aussi photographe et l’autre graphiste et plasticien- et il arrive que le groupe sorte une publication en micro édition pour soutenir leur propos.

Les différentes disciplines utilisées le sont au service d’un projet qui fait la part belle à l’improvisation, la disponibilité et l’erreur. Actuellement, le projet du groupe aborde le thème de l’urgence, cet état de démangeaison permanente à réincorporer pour nourrir la créativité en tant que sujet et non pas pour la subir en objet d’un système. Ça gratte un peu mais ça n’est pas très grave...?

ASSOCIATION SONOSPHÈRE

contact@hydraphonies.fr Illustration © Thomas Maury
agence culturelle départementale dordogne département de dordogne Julien de Savignac Les délices de Lucco ville de Sarlat